GOLDSON.fr spécialiste du rachat d'or et des métaux précieux en ligne
rachat d'or Goldson
Accès à mon compte

Mot de passe perdu ?
Pour tout renseignement 09 811 927 35 (prix d'un appel local) ou utilisez notre formulaire de contact.

L'or éthique et durable mis à l'honneur

palme d'orL'or présente un défaut de traçabilité incontestable : comment en effet prouver, quand un lingot, un bijou, ou du minerai extrait d'une mine peut être fondu et reparaître sous la forme d'un nouveau lingot ou d'un nouveau bijou, et ce, sans qu'il n'y ait la moindre trace de sa première forme, sa provenance originelle ? C'est pourtant l'effort que fournit un joailler genévois en allant chercher l'or avec lequel sera façonnée la fameuse palme remise au Festival de Cannes dans l'une des rares mines éthiques existant à ce jour.

Une traçabilité difficile

Comment savoir si, à l'origine, le bijou de famille dont vous avez hérité a été fabriqué dans un métal extrait dans des conditions de travail respectueuses, décentes, et si qui plus est le mineur utilisait des techniques non polluantes et durables ? On ne sait rien de l'or qui passe entre nos mains : ni l'époque à laquelle il est sorti des mines, ni de sa provenance géographique. Peut-être a-t-il été récolté dans le lit d'une rivière, en Californie, ou peut-être vient-il d'un site d'orpaillage illégal, quelque part en Afrique. Peut-être même le produit de la vente alimente-t-il des conflits armés.

L'or, inaltérable, pur et immuable, recyclable à l'infini, ne soulève pas ce genre d'interrogation de la part des consommateurs. Pourtant, certains orfèvres, bijoutiers et joaillers veulent que cela change, et tente d'acheter un métal jaune provenant de mines qui fonctionnent dans le respect de la légalité, des droits humains et de l'écologie.

À cet égard, l'or recyclé pourrait être ce qu'il y a de plus éthique à ce jour : en effet, si la fusion en un nouveau lingot, si la création d'un nouveau bijou à partir des débris de métaux récupérés ne peut certes pas effacer des conditions d'extraction inhumaines, tout du moins cette récupération a-t-elle le mérite de ne pas répéter celles-ci, et de diminuer l'impact écologique qu'occasionnerait une nouvelle extraction.

Un minerai extrait dans le respect de l'Homme et de la Nature

L'or qui sort de ces mines situées dans un petit village de la région de Nariño, appelé La Llanada, est un or propre. Ici pourtant, alors que les plantations de coca poussent partout dans la région, qu'un interminable conflit armé déchire la région sans qu'aucune solution ne se profile à l'horizon, ces hommes ont fait le choix de développer une exploitation respectueuse des hommes et de leur environnement.

Et c'est à cette initiative que le joailler suisse Chopard a voulu rendre hommage en confectionnant la palme qu'il destine au Festival de Cannes, dans un métal qui, pour une fois peut-être, mérite réellement le qualificatif de noble.

Certes, le travail, pour la centaine de mineurs œuvrant dans ces mines, n'est pas de tout repos. Il faut chaque jour plonger à une profondeur de 100 mètres sous le sol, sortir des tonnes de roches des entrailles de la terre, les concasser puis en sortir le précieux métal jaune. Et ce, pour un résultat souvent bien maigre. De ces gisements, à peine une soixantaine de kilos d'or sont extraits chaque année. Mais cette quantité suffit à alimenter l'économie locale et à faire vivre les familles.

Avec l'aide de l'Organisation Non Gouvernementale appelée Alliance pour des Mines Responsables, les exploitants se sont organisés en coopératives. Grâce à cette union, aucune division ne s'est emparée des hommes, qui travaillent ensemble au développement économique de la région. Et la paix règne dans cette exploitation, ce qui n'est pas le cas dans la plupart des mines des pays émergents.

Par ailleurs, son extraction est garantie sans utilisation de métaux lourds, comme le mercure, ou d'agents polluants, comme le cyanure. Le développement économique de cette région profite à toute la communauté en étant qui plus est parfaitement écologique.

Une production éthique désormais reconnue

La joaillerie Chopard, sensible à cet effort réalisé par ces communautés pour associer exploitation aurifère, travail éthique et développement durable, a utilisé le métal précieux colombien pour certaines de ses créations.

La Palme d'Or en est un exemple, mais l'or des bijoux destinés à parer certaines des célébrités présentes au Festival de Cannes est également issu de ces communautés produtrices d'un métal certifié « Fairmined ». Elle inscrit ainsi cet événement de renommée mondiale dans une démarche de promotion des alternatives éthiques et durables.

Un nouvel éclairage est ainsi jeté sur l'or, en donnant une visibilité internationale à une extraction éthique et écologique : car la Palme d'Or, récompense suprême vers laquelle tous les yeux seront rivés, aura été l'un des rares objets en métal précieux forgé dans un métal dont la provenance ne sera pas un mystère.